“a une heure de lisbonne,
les cabannes en paille de casas na areia
forment un îlot d'indolence
pour des parenth├Ęses
au grand air."

 

read